Je récupère mes repas quotidiens, ce qui m’intéresse c’est la manière dont ils évoluent au fil du temps et à travers différentes étapes que je leur applique.
Mes restes alimentaires sont premièrement, compressés pendant 3 à 5 jours, afin de créer la pièce tampon. Ensuite, j’enduis d’une unique couleur le tampon-repas, et observe la trace chromatique ainsi laissée. Le monochrome permet de mettre en valeur la forme mais surtout permet de décontextualiser la nourriture. Je m’intéresse à la manière dont la sous-couche alimentaire, au fur et à mesure des jours, reprend le dessus et vient tacher le monochrome.

Loreilei Borgies; 1ère année, groupe 3