“Évènement funeste, affaire fatale, triste journée”
Installation vidéo, 2020
Textile, télévision, mousse et smartphone.

par Yves Bartlett, Art Espace
yvesbartlett.com

déroute,
branlée,
raclée,
bataille,
victoire,
vaincu,
humiliante,
déconfiture,
échec,
rouste,
brossée,
naufrage,
prendre un carton,
rossée,
tachette,
taule,
volée,Waterloo,
Beresina,
compétition,
débris,
décousu,
déditice,déculottée,
faux-fuyant,
piquette,
cuisante,déconvenue,
reddition,
invincibilité,
désastre,
revers,abandon,
capitulation,
battue,
déshonneur
Dans la bataille de la mémoire, la victoire gagne largement sur la défaite, 
qui perd sans même avoir de gare, de station et si peu de rue à son nom. 

C’est d’ailleurs cette injustice dans le traitement mémoriel 
qui mérite de s’y intéresser.


Poly-dyslexie, éducation, inclusivité, coopération, lien, outils médiateurs

De l’hôpital à la ville 

Notre projet De l’hôpital à la ville interroge les liens entre design et santé et l’inclusion d’enfants avec handicap dans notre société. Comment permettre l’intégration des enfants poly-dyslexiques via des objets médiateurs de lien ? Comment canaliser leur énergie ? Comment faire en sorte qu’ils retrouvent de l’autonomie ?

Nous sommes en immersion dans le service Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans l’unité de jour qui accueille des enfants âgés de 7 à 13 ans. Notre but est de créer des solutions au sein du service pour amener ces enfants à considérer en douceur leur sortie de l’hôpital et l’importance de leur rôle à jouer dans notre société. Nous travaillons dans ce contexte avec l’école George Heuyer, qui est intégrée au service, dans la mise en place d’un dispositif pédagogique en co-création avec les enfants qui ont besoin de solutions visuelles et didactiques pour se libérer de leur complexe d’apprentissage.

Concrètement aujourd’hui nous sommes entrain de mettre en place des ateliers qui font travailler la coordination des enfants en groupe afin d’introduire chez eux des notions d’empathie, d’entraide et de stratégie commune. Le lien, c’est le véritable enjeu de la sortie de l’hôpital.

Nous travaillons également avec les équipes soignantes – éducatrices spécialisées, psychothérapeutes, orthophonistes et psychologues – et les enseignants du service. L’objet sert en effet d’appui pour un travail médical sur le lien, plus qu’un simple objet médiateur, c’est un dispositif thérapeutique de coordination. 

Nous sommes en partenariat avec l’ Hôpital de la pitié Salpêtrière AP- HP et le service de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent. L’accélérateur de projet FAIRE 2020 nous soutient financièrement. Nous sommes également en relation avec un Fablab hospitalier, des ergothérapeutes et l’école Montessori inclusive Le renard et la rose.

Marie Danet & Laura Thulièvre 5ème année Design Objet

Atelier de dessin coopératif

Atelier de dessin coopératif

Atelier de dessin coopératif

Atelier de dessin coopératif

Atelier de dessin coopératif

Atelier de dessin coopératif

Atelier de dessin coopératif

Atelier de dessin coopératif

Alouette gagne un poisson rouge à la fête foraine, elle l’installe dans un beau vase. Il lui déclare sa flamme. Elle décide d’essayer une relation avec lui, mais il la change en poupée. Va-t-elle réussir à sortir de ce bocal qui l’empêche de s’exprimer pleinement ?L’intrigue est déclinée en un film d’animation de 13 minutes et une BD de 120 pages. Il propose de changer la tristesse amoureuse en poésie.

 

 

En savoir plus

Par Philomène Robert

Comment prendre soin des patients oncologiques en long-séjour à l’hôpital ?

« Je m’interroge sur ces images construites de l’hôpital, à travers les expériences des uns et des autres. Comment un lieu de soin peut-il paraître inhospitalier ? Ne faut-il pas soigner l’hôpital avant de vouloir soigner les malades comme le suggérait Hermann Simon ? »

 

 

 

Le pouvoir-être au monde du patient oncologique en long-séjour est réduit par sa dépendance, entrainant un sentiment de dépossession. On parle alors de perte d’identité, de repères, d’un temps d’attente long et pénible. La perception de la personne alitée se fige en 2 dimensions : il est nécessaire de stimuler ses sensations, son interaction avec l’espace. Habiter c’est se sentir exister.

Mots Clefs :

Hôpital ; hospitalité ; long-séjour ; premiers soins ; identité ; possession ; sollicitude

Objectifs et engagements :

Suivre les aides-soignantes du service Onco-gériatrique de Charles-Foix m’a permis de saisir ce qui se joue dans les actes quotidiens  reliés à  la pratique du personnel. En parallèle, la pratique du  care tend à améliorer notre façon d’habiter le monde, ainsi je souhaiterai apporter un mieux-être des patients. Et ce grâce à des objets en rupture avec le tout-médicalisé. C’est à dire des modules à greffer à la chambre du patient afin de se reconnecter à son corps et son identité.

Pistes proposées:

Dans un premier temps, la création d’un micro-espaces habitables prendra en compte les verrous financiers, les normes hospitalières du service technique et du service d’hygiène de l’APHP Charles Foix. Dans cette démarche, ces micro-espaces pourraient naître de la réutilisation d’objets dégradés étant stockés à l’hôpital.

Il est également important de reconnecter l’humain à son corps et ses sensations grâce à une panoplie d’outils de toilette qui facilitent l’indépendance du patient. J’imagine des récipients à eau plus adaptés, des linges et des brosses qui facilitent la préhension, et dont les couleurs, les odeurs, éveilleront les sens.

Partenariats envisagés :

Avec l’hôpital :

– APHP, Service onco-gériatrique de l’hôpital Charles Foix : Stage d’observation en service oncologie. Mise en place d’une méthodologie et de tests en interaction avec les soignés/soignants.

– GRIPSAH, Groupe de Recherche International et Pluridisciplinaire Soigner (à) l’Hôpital.
– Des Couleurs à l’Hôpital, association à l’APHP Hôpital Saint-Louis.

Entreprises partenaires envisagées : Scentys, Forbo, Tarkett.

Liens utiles:

Mémoire Le design peut-il guérir ? Editionsmakessense.org/ L’expérience du malade par psychothérapeute G.N Fischer : Cairn.info/ Séminaire Soigner (à) l’hôpital  : Rppsy.fr

* Hospitalis est la racine latine d’hôpital, elle signifie la « maison hospitalière ».

par Oscar Gougenot

Comment percevoir le monde sans être aliéné à l’heure de l’image numérique ? Y a-t-il aujourd’hui des hybridations possibles entre technologie digitale et design afin de créer des outils de perception et diffusion du réel rééquilibrant l’homme ? La technique peut-elle nous connecter au monde plutôt que de nous en éloigner ? Un objet numérique peut-il faire le lien entre un souvenir sensoriel extérieur et l’espace intérieur où il est situé ?

En savoir plus