La 4e année en design textile et matière (DTM) se distingue des années précédentes par une ouverture vers des contextes et des exigences de création différents afin d’acquérir indépendance et sens critique dans les prises de décisions créatives. Elle s’articule autour de l’initiation à la recherche par le design, aux nouvelles technologies et matériaux innovants ainsi qu’aux enjeux écologiques et s’inscrit dans une dynamique collective de travail.

1er semestre proposant aux étudiants deux possibilités

(1) un programme alternant entre questionnement sur le rôle du directeur artistique dans un contexte de fabrication faite en France et introduction à de nouveaux savoir-faire sous forme d’un workshop*, cette année dédié au surcyclage des déchets de papier. La semaine PSL permet  par ailleurs de confronter le designer textile aux pratiques de la science et de l’ingénierie dans le cadre d’un cours interdisciplinaire.

(2) Alternativement, l’étudiant peut faire le choix d’un séjour à l’étranger d’un semestre dans une école partenaire. L’élève y développe un projet personnel positionné au regard du domaine textile, qu’il aura défini préalablement à son départ en fonction des possibilités offertes par l’école choisie et qui sera évalué à son retour à l’Ensad.

2e semestre: méthodes et enjeux du design/ recherche par le design 

Le 2e semestre offre par le biais des cours “que sais-je” et “matérialités futures”** une porte d’entrée sur les méthodes et les enjeux de la recherche par le design textile et matière. Ce dernier, est ancré dans une dynamique de projet et se construit plus particulièrement en dialogue avec un partenaire académique ou industriel. Il se conclut par le kick-off, un temps de réflection et de projection dédié à établir les prémices du projet diplômant. 

L’année est ponctuée par le cycle des Rencontres DTM, espace d’échange et de réflexion sur la culture textile au sens large sous forme de conférence-débat. 

Enfin, un certain nombres d’ateliers permettent à l’étudiant de compléter son cursus de manière facultative. Ceux-ci sont principalement menés par des intervenants extérieurs avec des étudiants issus de différentes années autour de savoir-faire spécifique ex : tapisserie haute lisse (Ursule Gleeson, Philippe Lair) ou de la fabrication DIY (Aurélien Veyrat).

Le mémoire 

Amorcé en fin de 3e année, il permet le développement d’une réflexion personnelle autour d’une problématique dédiée, accompagné d’un directeur de mémoire choisi au sein de l’Ensad.  

Riche de ces expériences multiples, la maturité acquise en 4e année permettra de proposer des projets ambitieux, et de mettre en place une méthodologie de projet proche de celle du  Projet de Diplôme ainsi qu’une incitation au « travailler ensemble » qui pourra mettre en avant des affinités intersecteurs entre les élèves et favoriser l’envie de développer l’année suivante des projets co-construits à la croisée de deux disciplines créatives.

Les cours de spécialisation de la 4ème année en 2019-20:

enseignements enseignant(s)
Fait en France (FEF) Lauriane Beaunier, Vanessa Goetz, Aurélie Mosse
Semaine PSL divers enseignants de PSL 
ws nouveaux savoir-faire  Aurélie Mosse + invité
que sais-je  Aurélie Mosse, Jean-François Bassereau 
matérialités futures  Aurélie Mosse + partenaire (CITA)
méthodologie/mémoire  Lucile Encrevé 
graphisme/mémoire  Roxane Jubert
Kick-off  Lauriane Beaunier, Roland Schär, 

* cours nouveaux savoir-faire.

** pour des exemples thématiques des cours « nouveaux savoir-faire » et « matérialités futures »,  découvrez sur le site JPO les projets récents « VERDI » et « Déchets d’un jour, matériaux du lendemain ». Pour d’anciennes éditions: rdv ici.