« À la veille d’un nouveau jour, ces garçons célèbrent un dernier instant d’insouciance et de liberté. Ils se préparent à partir, piochent dans leurs armoires, s’habillent. Ils essayent de se faire beaux et élégants pour le bal. Sur place, le groupe se jette sur la piste de danse. Sous les feux des projecteurs, les corps s’animent, les mouvements se font saccadés au rythme de la musique et des jeux de lumières. Au cours de la nuit les silhouettes deviennent floues, se colorent, comme imprégnées des lumières environnantes. La fête se termine, tout le monde quitte la salle. Seuls les vestiges de ce moment subsistent. Une douce mélancolie les envahit au milieu des confettis éclairés par les derniers rayons de lumière. Demain, ce ne sera plus qu’un vague souvenir.

crédits :
photography by Aurore Bonami, photographer’s assistant Gaïa Lamarre, model Kerkko Sariola, fashion Théo Laporte, fashion assistant Adrien Grégoire.

Par Théo Laporte